• Team Liners France

Piscine chauffée : Quelques astuces pour diminuer sa consommation d'énergie


Lorsque l’on a la chance de posséder une piscine, on aimerait pouvoir l’utiliser toute l’année et par presque tous les temps. Pourtant, dès que les températures commencent à descendre, se mettre à l’eau devient difficile, voire impossible. Heureusement, plusieurs moyens peuvent être mis en place pour continuer à utiliser sa piscine, même en hiver. On peut décider d’investir dans un abri de piscine ou encore d’installer un système de chauffage de l’eau.

Chauffer l’eau de sa piscine revient souvent cher en terme d’installation, mais aussi au niveau de la consommation énergétique. Si vous voulez profiter de votre piscine chauffée, sans faire exploser votre facture d’électricité, nous vous donnons quelques astuces.

Une électricité moins chère grâce au choix de son fournisseur

Opter pour un fournisseur alternatif

La commercialisation de l’électricité en France se fait par l’intermédiaire des fournisseurs d’électricité. Une trentaine de sociétés se fait concurrence pour proposer une électricité la moins chère possible. On distingue deux catégories de fournisseurs d’électricité :

  • les fournisseurs alternatifs : Eni, Direct Energie, Vattenfall, Enercoop, etc

  • le fournisseur historique : EDF

Les fournisseurs alternatifs sont apparus à partir de 2007, après l’ouverture du marché de l’énergie. Ils tentent de faire de l’ombre à EDF en proposant des offres de marché dont les tarifs sont inférieurs aux offres d’EDF.

Ainsi, pour alimenter votre foyer en électricité et chauffer votre piscine, vous pouvez faire confiance aux fournisseurs alternatifs tels que Direct Energie, Eni ou encore Enercoop.

Quels sont les tarifs du fournisseur historique EDF ?

Malgré l’arrivée de la concurrence et des offres de marché, EDF reste le premier fournisseur d’électricité en France et continue d’alimenter près de 80 % des foyers. Pourtant, à cause du tarif réglementé en vigueur, les tarifs d’EDF sont parmi les plus élevés du marché.

L’offre pour particuliers au tarif réglementé en vigueur s’appelle le “tarif bleu”. Comme toutes les autres offres, le tarif bleu se compose du prix de l’abonnement et du prix du kWh (au tarif réglementé). Le tarif de cette offre va donc suivre les fluctuations du TRV qui changent chaque année. Néanmoins, en 2020, le tarif réglementé en vigueur devrait connaître une légère baisse, sur la même lancée qu’en 2019.

Pour mieux adapter votre consommation, vous pouvez opter pour l’option tempo du tarif bleu. Elle vous permet de diviser l’année en différents jours de couleurs (bleu, blanc, rouge). Les jours bleus sont les moins chers, tandis que les jours rouges sont les plus coûteux. Si vous voulez en savoir davantage, suivez ce lien.

Comment chauffer sa piscine pour moins consommer ?

Plusieurs astuces existent pour chauffer l’eau de votre piscine sans faire exploser votre facture d’électricité. Ces solutions font souvent appel aux énergies renouvelables, mais sont plus ou moins efficaces.

La pompe à chaleur

Ce dispositif électrique est très populaire parmi les propriétaires de piscine. Il permet de chauffer l’eau du bassin de façon efficace, économe en énergie et sur une longue durée. De plus, contrairement aux dispositifs à énergie solaire, le fonctionnement de la pompe à chaleur ne dépend pas des conditions climatiques. En prime, utiliser une pompe à chaleur est beaucoup plus écologique qu’un chauffage au gaz.

Le tapis solaire

Le tapis solaire est une solution adaptée à une piscine de petite taille. Le fonctionnement du tapis solaire est simple : le soleil chauffe le tapis solaire qui va ensuite chauffer l’eau de la piscine. L’inconvénient majeur de ce dispositif est qu’il est dépendant des conditions météorologiques. En cas d’absence de soleil, l’efficacité des tapis solaires est considérablement réduite.

Les panneaux solaires

Traditionnellement utilisés pour chauffer l’eau de la maison, les panneaux solaires posés sur le toit de la maison peuvent aussi permettre de chauffer l’eau de la piscine. Il s’agit alors d’un chauffage totalement écologique et qui ne consomme pas d’énergie fossile. En revanche, pour une efficacité complète, les panneaux solaires doivent souvent être associés à un échangeur de chaleur assez coûteux. De plus, ces dispositifs coûtent déjà plusieurs milliers d’euros.

D’autres moyens plus ou moins efficaces et onéreux permettent de chauffer efficacement l’eau de votre piscine. Si vous voulez les connaître et prendre une décision facilement, vous pouvez consulter le site internet de la Fédération des Professionnels de la Piscine et du spa en cliquant ici.